Faits historiques dans le sud-est

 

Voici un petit aperçu de ce que nous pouvons rencontrer dans notre région "paisible et bénie des dieux" !
(extrait de la presse locale et du livre ;" les colères de l'eau - deux siècles d'inondations en Provence - Côte d'Azur" de Renè Volot et Jean-Paul Delfino)


Le Froid :

1564
Le vin gelait au cours de cet hiver dans le calice des prêtres.

1599
Vignes, oliviers, citronniers, orangers passent à la trappe de cet hiver plus que rigoureux.

1608, 1709
Le vin gela dans les caves et il emporta les oliviers, les vignes et mêmes les troupeaux surpris dehors.

1768
Les 4 et 5 janvier, la mer charria à 7 heures du matin des glaçons. Il faisait entre -7 et -15° sur toute la côte.

1783
Un froid terrible dura 2 mois.

1788, 1789
-17° en Provence. 36 jours de grands froids du 25/11/88 au 31/12/88.

1792
Perte à nouveau de tous les oliviers et orangers.

1795
Le froid intense dura 42 jours, -15° en Provence, les fleuves d'Europe restèrent gelés 6 semaines.

1871, 1872
Court mais rigoureux avec -17° sur la côte.

1956
-20° sur la côte, -17 au Luc, Tous les oliviers, orangers, citronniers, palmiers furent détruits par 15 jours de froid.



La pluie et le Vent :


1651
Le 19 octobre à Belgentier (à 15 km de Toulon), le Gapeau inonda le village, recouvra la place de l'église de 4 m d'eau et y tua 43 personnes.

1720
Le 20 novembre, un ouragan souleva les eaux du port de Toulon qui envahirent la basse-ville.

1761
Le 8 avril, l'ouragan qui s'acharna sur la région, déracina les arbres fruitiers et les platanes.

1769, 1770 le phénomène le plus incroyable de cet historique :
Le Mistral souffla SANS ARRET alors qu'il faisait un soleil très chaud, qu'il ne tombait pas une goutte d'eau 14 mois de suite, d' octobre 1769 à novembre 1770. De quoi devenir fou !

1775
Toute la côte fut submergée par les inondations.

1845
La force du Mistral faisait s'effondrer le tablier du pont de Beaucaire dans le Gard. Plusieurs chevaux, une voiturette, une charette tombèrent. Cet accident donna naissance à ce curieux instrument de mesure du vent que l'on appela " le ventomètre" fait de quelques planches en croix fixées à la balustrade des ponts : lorsqu'elles se détachaient, on interdisait le passage...

1938
Le 11 février, le Mistral atteignait 250 km/h en plaine à l'intérieur des terres.

 

Sommaire

Record de vent